Rechercher

Zéro déchet et zéro gaspillage : comment relever le défi ?



Les déchets d’emballages, souvent plastiques, prennent de plus en plus de place dans nos poubelles. Aujourd’hui, chaque Français produit en moyenne 580 kg de déchets ménagers par an.


La quantité de déchets a doublé en 40 ans : nous achetons plus et plus fréquemment. Notre mode de consommation a un bilan environnemental très lourd : près de 5 millions de tonnes d’emballages ménagers sont mis sur le marché chaque année, ce qui a pour conséquence une consommation de ressources naturelles très importante et une grande quantité de déchets souvent non recyclables.

Face à ce constat alarmant, sensibiliser les différents acteurs de notre société sur le côté essentiel de la réduction des déchets est une nécessité. L'objectif est d’économiser les matières premières épuisables et de limiter les impacts nocifs sur l’environnement.

Pour l'atteindre, l'engagement des entreprises est donc primordial et plusieurs lois définissent le cadre et les obligations des celles-ci en matière de gestion de déchets comme la loi plastique 2020.

Certaines actions peuvent être mises en place pour réduire les déchets en entreprise : le recours aux gobelets réutilisables, les impressions papier, le tri des boîtes mails etc.

Réduire les déchets en entreprise, c’est avant tout réduire son impact environnemental. Cela aura pour avantage d'améliorer l’image de la structure et de répondre aux attentes de ses différents interlocuteurs. Aussi, une meilleure gestion déchets en entreprise est synonyme d’économies puisqu’il consiste à acheter moins de produits neufs et permet d’épargner le coût lié au traitement des déchets.

Mettre en pratique la démarche zéro déchet/gaspillage, c’est aussi repenser sa consommation et revoir ses besoins. Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !


Par où commencer ? Trier ses déchets alimentaires (épluchures, marc de café…) et les

composter permet de diminuer ⅓ des déchets produits par les ménages. Le compost produit peut ainsi devenir un engrais naturel riche en nutriments pour vos plantes ou votre jardin. Plusieurs solutions existent : le compostage, le lombricompostage (en appartement) ou encore le compostage partagé.


Acheter en vrac : des boutiques spécialisées dans la vente en vrac proposent des produits aussi bien alimentaires que cosmétiques ou d’entretien. Il est alors possible de supprimer les emballages jetables en s’approvisionnant au marché ou en apportant ses contenants chez son commerçant : un cabas, des sacs réutilisables en tissu, des boîtes ou encore des bocaux.


Éviter le neuf : pour les vêtements, meubles et électroménager, livres…, l’emprunt et la location peuvent être une première piste à explorer. Si ces solutions ne conviennent pas, l'achat d'occasion en boutiques spécialisées ou en ligne peut être privilégié.

Adopter le Stop Pub : ces publicités non désirées dans nos boîtes aux lettres correspondent en moyenne chaque année à 31 kg par foyer. Télécharger un simple stop-pub à imprimer et à coller sur la boîte aux lettres permet de limiter la quantité de déchets que l'on jette. Trier régulièrement ses mails : même s’il est virtuel, l’envoi d’un e-mail consomme une quantité non négligeable d’énergie. Plusieurs actions peuvent limiter leur impact écologique: réduire les envois d’e-mails incluant plusieurs destinataires, utiliser un ordinateur portable qui consomme 50 % à 80 % moins d’énergie qu’un ordinateur fixe, réduire la taille des pièces jointes et bien entendu trier et supprimer régulièrement les mails archivés qui ne sont plus utiles .


Modifier ses habitudes d’un seul coup ne semble pas être la bonne manière de procéder si l’objectif est de tenir dans la durée. Y aller étapes par étapes est sans aucun doute plus judicieux.


Pour l’instant, ce qui semble séduire en premier lieu est le côté ludique et le challenge que cela représente, ce qui implique donc une certaine motivation. L’objectif zéro déchet à la maison est souvent un point de départ vers la découverte d’autres pratiques écologiques, ou une première étape avant des actions plus collectives.


La rédac' de Helse

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Instagram

©2018 by helse